logo belenos
Pour vivre bien aujourd'hui...
       et encore mieux demain!

Actualités Bélénos

6 conseils pour limiter le gaspillage alimentaire à la maison

Selon l’ADEME, en France il est gaspillé chaque année 150 kg/hab./an. de nourriture encore consommable. Dans les ordures ménagères et assimilées, cela correspond à environ 20 kg/hab./an de déchets alimentaires, dont 7 kg de produits alimentaires encore emballés. La réduction du gaspillage alimentaire est fondamentale pour diminuer notre impact environnemental (gaspillage de ressources naturelles dont l’eau, émission de CO2 inutiles). C’est également une aberration économique, puisque le gaspillage alimentaire coûte à la France entre 12 et 20 milliards d’euros/an.

En tant que particulier, comment réduire le gaspillage alimentaire à mon échelle ?

Maëva Gilles, diététicienne de notre réseau vous transmets 6 clefs pour limiter le gaspillage alimentaire à la maison.

Visuel néophobie Bélénos
Mon gaspillage alimentaire : état des lieux :

La première étape est déjà de prendre connaissance de la quantité de nourriture gaspillée chez soi. Pendant 1 semaine, pourquoi ne pas jeter tout ce qui serait encore consommable /aurait dû être consommé avant péremption dans une poubelle séparée au lieu de la poubelle classique ? Vous pourrez ainsi peser à la fin de la semaine et multiplier par 52 pour avoir votre gaspillage annuel. Cela vous permettra aussi d’identifier les sources principales de gaspillage.


Limiter la quantité et la variété de fruits et légumes achetés :

Ils sont souvent les premiers à pâtir du gaspillage : les fruits et légumes qui s’abîment voire moisissent avant d’être utilisé.

  • Si c’est le cas chez vous, variez vos fruits et légumes d’une semaine sur l’autre, plutôt que d’avoir 5 types de fruits et 10 légumes chaque semaine.
  • De même préférez en acheter un peu mois et faire un complément de course en cas de manque en fin de semaine, cela vous permettra de profiter de fruits et légumes « frais ».
  • Identifiez le mode de stockage appropriée, certains se garderont mieux dans un placard plutôt que sur le plan de travail ou au réfrigérateur.
  • Vérifiez-les régulièrement pour repérer ceux qui s’abîment, les enlever et nettoyez/asséchez les autres avant de les stocker de nouveau.
  • Un fruit ou légumes dur un peu abimé, peut être consommée en ôtant la partie abîmée + une zone de sécurité autour, pour les fruits et légumes mous, il vaut mieux tout jeter 


Planifier les repas, l’anticipation est gage d’économie :

V

Elaborer des menus afin d’avoir une liste de course à suivre vous évitera de choisir au hasard dans le magasin. Ainsi, vous éviterez de vous retrouver avec plus de viandes ou de légumes que de nombre de repas réellement prévus à la maison.

  • Calculez le nombre de repas à prévoir : y aura-t-il des repas à l’extérieur ? (invitations, sorties, déjeuners au travail, à l’école etc.)
  • Planifier au moins un repas de moins que le nombre réel, cela vous permettra d’utiliser les restes des repas précédents.
  • Pas d’obligation à ce que le planning soit fixé avec des jours précis ni très précis sur la recette. Cela peut simplement être : un repas quiche, un repas poulet + pâtes + courgettes,

Quiche

Poulet/Pâtes/Courgette

Lardons/Pomme de terre/Champignons

Poisson/Riz/Ratatouille

Couscous végétarien

Restes de la semaine

  • Vérifiez le frigo et les placards avant de partir faire les courses pour ne pas acheter de doublons


Prévoir l’utilisation des quantités excédentaires :

Vous ouvrez un pot de crème fraîche, de sauce tomate et vous n’utilisez pas tout pour votre recette ?

  • Doublez la quantité et congelez le reste,
  • Ou bien prévoyez aussitôt une autre recette à faire 2 jours plus tard pour l’utiliser.
  • Préparez des « glaçons » de sauce ou crème fraîche afin de pouvoir utiliser la juste quantité


Adapter les portions, le plus simple pour limiter le gaspillage alimentaire !

Si vous gaspillez souvent des produits cuisinés, il est sans doute possible de faire mieux au niveau des portions :

  • En préparant : diminuez les portions cuisinées, votre famille n’a peut-être besoin que de 3 doses de pâtes ou riz et non 4. Ou alors, augmentez les portions pour avoir une vraie part supplémentaire utilisable pour le déjeuner d’un des membres de la famille
  • Dans l’assiette : servez des portions plus petites à tous et permettez à chacun de se resservir


Transformer les restes :

Après le repas, si les restes ne peuvent pas être utilisés tels quels pour le déjeuner d’un des membres de la famille, trouvez des idées pour les cuisiner par exemple :

  • Gratin, quiches ou soupes pour des restes de légumes variées,
  • Hachis, brandade, boulettes ou galettes pour les restes de viandes ou poisson.
  • Salades composées quand il y a plusieurs « petits » restes

Et surtout planifiez ce nouveau repas dans votre semaine, afin que cette idée ne soit pas oubliée.


Identifier les aliments à congeler :

Vous avez l’habitude de congeler des aliments ou plats pour éviter le gaspillage, et finissez par jeter ces aliments congelés faute de savoir quoi en faire, ce que c’est ou encore ce que vous avez en stock ?

  • Facilitez la réutilisation les aliments placés au congélateur grâce à des étiquettes ou marqueurs.
  • Ayez une liste ou vous notez au fur et à mesure ce qui entre/sort du congélateur.


Et les dernières petites astuces :

  • Rangez les aliments avec la date la + courte à l’avant du réfrigérateur
  • Avant de jeter, vérifiez qu’il s’agit bien d’une date de préemption (à ne pas consommer après) et non une date recommandée (meilleur avant le/à consommer jusqu’au)
  • Cuisinez les aliments qui approchent de la date de péremption quitte à les congeler si nécessaire
  • Prévoyez la quantité de pain adéquate et s’il rassit, utilisez-le en pain grillé ; pain perdu ou chapelure

Le gaspillage alimentaire à la maison découle bien souvent d’une organisation inadaptée et/ou d’une mauvaise gestion des quantités. Prenez conscience de vos erreurs et elles disparaîtront rapidement.  A la clef ? Moins de culpabilité, moins de stress et sans doute un peu plus d’argent disponible à la fin de l’année.

 

Vous souhaitez mettre en place des conférences, ateliers de prévention nutritionnelle sur ce thème ou d’autres thèmes spécifiques : n’hésitez pas à nous contacter. Nous vous proposons des interventions adaptées à vous besoins.

Vous êtes intéressé(e)s par plus de conseils nutritionnels ? Suivez-nous sur nos réseaux sociaux : Facebook et LinkedIn

vig entrepriseVous êtes
une mutuelle

Nous vous aidons à élaborer vos programmes de prévention nutritionnelle et de promotion de la santé. Nous animons vos ateliers et conférences.

vig mutuelle Vous êtes
un organisme de retraite

Nous développons vos actions de prévention dans le domaine de l'action sociale et de l'entreprise : ateliers à la carte, outils pédagogiques.

vig retraiteVous êtes
une entreprise

Nous organisons ensemble vos journées de prévention; stands, animations ludiques, conférences, conseils personnalisés, expositions...

vig collectiviteVous êtes
une collectivité locale

Nous contribuons à la réussite de vos forums, proposons des formations pour vos professionnels et des activités récréatives pour tous.
 

vig fondationVous êtes
une fondation ou une institution

Venez soutenir nos actions et rejoindre notre réseau de partenaires reconnus dans la prévention nutritionnelle et la promotion de la santé.
signaturealainToutes les photos que vous pouvez découvrir sur notre site sont l'œuvre de notre photographe Alain Donot.
Elles ne sont pas libres de droits.