logo belenos
Pour vivre bien aujourd'hui...
       et encore mieux demain!

Actualités Bélénos

5 Questions pour comprendre l'intérêt du goûter après l'école et bien démarrer l'année scolaire 

La rentrée des classes est passée ! Le rythme est repris et vous vous demandez quelles collations préparer pour vos enfants. Vous avez raison, cette question est essentielle à leur développement et à leur épanouissement personnel tout au long de l’année.

A quoi sert le goûter ? A quelle heure faut-il le prendre ? Quelle est sa composition ? Jusqu’à quel âge ? Quel est le goûter idéal ? Autant de questions auxquelles il est parfois difficile de trouver des réponses désintéressées lorsqu’on pense à la pléthore des produits alimentaires consacrés au goûter.

Aujourd’hui, Bélénos-Enjeux-Nutrition consacre un article complet sur le sujet afin d’aider les parents et les enfants à s’y retrouver et préparer ce repas important et synonyme de plaisir. Un goûter après l'école, c'est une bonne habitude pour toute l'année.


1. A quoi sert le goûter ?

Le goûter est un repas indispensable à l’enfant au même titre que le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner. Il répond à des besoins nutritionnels spécifiques et sa composition est adaptée au développement corporel de l’enfant :

  • A sa croissance avec des aliments riches en calcium et en protéines comme les produits laitiers ;
  • A ses besoins accrus en énergie avec des aliments riches en amidon comme le pain, les céréales ;
  • A son hydratation avec des aliments riches en eau, comme les boissons et les fruits.
 

2. A quelle heure faut-il le prendre ?

L’horaire du goûter est à adapter selon le rythme de l’enfant et de manière suffisamment éloignée du dîner afin d’éviter qu’il ne coupe l’appétit. L’idéal est de le proposer au moins 2h avant l’heure du dîner avec une sensation de faim associée.

Il est en effet important, en effet, pour l’enfant d’identifier les signes de la faim qui sont directement en relation avec ses besoins physiologiques. Demandez-lui, par exemple, de vous décrire ce qu’il ressent : un « creux » au niveau de l’estomac, une sensation parfois douloureuse, une impression de faiblesse, de nervosité… Tous ces éléments l’aideront à reconnaitre ce qui relève de la faim à la différence de l’envie souvent attisée par les publicités. La perception de la faim aide l’enfant à adapter spontanément la quantité de ses repas. De la même façon,  lorsque la quantité d’aliments sera suffisante pour rétablir ou maintenir sa balance d’énergie, votre enfant s’arrêtera de manger.


3. Quelle quantité d'énergie pour un goûter ?

Le goûter des enfants, nous venons de le voir, répond à des besoins accrus en énergie, en calcium, protéines et en eau. Sa composition dépend aussi des quantités prises aux repas précédents mais également fonction du niveau d’activité physique et du rythme de croissance de chaque enfant. Le niveau d’activité physique recommandé par le Programme National Nutrition Santé chez l’enfant et l’adolescent est de 60 minutes par jour au moins 5 jours par semaine. Cette activité physique régulière permet d’assurer, en effet, la croissance harmonieuse du corps, le contrôle du poids corporel, le bien-être et la santé mentale ainsi que la qualité du sommeil indispensable au développement de l’enfant. En raison de son importance, deux repas (midi et soir) ne satisfont pas les enfants, un petit-déjeuner consistant et une collation nutritive sont essentiels.

La répartition des apports alimentaires journaliers en 4 repas permet de répondre à ces besoins et d’éviter les grignotages dans la journée, soit :

  • 20 à 25% des apports au petit déjeuner
  • 30 à 35% des apports au déjeuner
  • 10 à 15% au goûter
  • 25 à 30% au dîner.

 

4. Jusqu’à quel âge le goûter est-il important ?

Le goûter, repas à part entière, est indiqué chez les personnes ayant des besoins nutritionnels spécifiques telles que les enfants, les adolescents, les femmes enceintes, les personnes âgées.

Chez les adultes, on parle davantage de collation ou de fractionnement des repas.

Cette collation peut venir « combler » à titre occasionnel un repas par exemple pris sur le pouce. En général, on dit que le goûter est important jusqu’à la fin de la croissance de l’enfant, variable d’un enfant à l’autre, plus tardive chez le garçon que chez la fille.

 

5. Le goûter après l'école, quel est le menu idéal ?

Difficile de répondre. Le goûter dépend de la situation dans laquelle l’enfant se trouve. Un goûter à l’école doit être pratique, transportable et pouvoir se conserver dans un sac à température ambiante. À la maison, le goûter permet plus de liberté puisqu'il peut associer des aliments du réfrigérateur (lait, yaourt) et du congélateur (fruits surgelés, coulis glacés etc) et permettre un peu plus d'originalité dans la présentation. Un goûter d’anniversaire sera forcément plus permissif qu’un goûter pris tous les jours de la semaine.
En général, pour répondre aux besoins de l’enfant, le goûter comprend, au choix, 1 ou 2 aliments parmi les groupes suivants : un fruit, un produit laitier, un produit céréalier sans oublier bien sûr de l’eau pour la soif.

Découvrez nos commentaires. sur des goûters que l'on peut souvent apercevoir dans les cours de récréation :

image choix goûters

La consommation d’aliments tels que les chips, sodas, biscuits sucrés peut relever davantage du « grignotage ». Cela peut être pour certains un moment purement plaisir plutôt qu’une réponse à des besoins nutritionnels.
Habituez également vos enfants à goûter à table, sans écran, afin qu'ils puissent se rendre compte de la quantité nécessaire à leur faim sans que leur sensations soit masquées par ce qui se passe sur la TV ou le téléphone.


Vous êtes intéressé(e)s par plus de conseils sur l'alimentation des enfants et adolescents ? Suivez-nous sur nos réseaux sociaux : Facebook et LinkedIn

vig entrepriseVous êtes
une mutuelle

Nous vous aidons à élaborer vos programmes de prévention nutritionnelle et de promotion de la santé. Nous animons vos ateliers et conférences.

vig mutuelle Vous êtes
un organisme de retraite

Nous développons vos actions de prévention dans le domaine de l'action sociale et de l'entreprise : ateliers à la carte, outils pédagogiques.

vig retraiteVous êtes
une entreprise

Nous organisons ensemble vos journées de prévention; stands, animations ludiques, conférences, conseils personnalisés, expositions...

vig collectiviteVous êtes
une collectivité locale

Nous contribuons à la réussite de vos forums, proposons des formations pour vos professionnels et des activités récréatives pour tous.
 

vig fondationVous êtes
une fondation ou une institution

Venez soutenir nos actions et rejoindre notre réseau de partenaires reconnus dans la prévention nutritionnelle et la promotion de la santé.
signaturealainToutes les photos que vous pouvez découvrir sur notre site sont l'œuvre de notre photographe Alain Donot.
Elles ne sont pas libres de droits.